18/05/2013

Le nostalgia critic et la "Princess hate"

L'aspect 2D et paillettes de Merida a récemment fait grand bruit au point d'être annulé:




 Il semble que le monde aie un problème avec l'image des princesses et celles de Disney en particulier ("C'est pas bien ces paillettes pour l'image de la femme" et tout ça.)

 Le Nostalgia Critic, un podcaster américain, mettait ce problème en évidence dans une vidéo : parue il y a deux mois, "What's with the Princess Hate" ("Pourquoi cette haine des princesses".)



 Alors oui c'est en anglais et je comprends qu'on aie des problèmes à la comprendre  mais si vous le pouvez: en résumé il dit qu'il ne comprend pas la haine que certains ressentent vis à vis des princesses Disney, présentées comme le sommet en la matière, qu'on dit être de mauvais modèles de conduite pour les fillettes.

 Si le Critic dit comprendre pourquoi avec Aurore (qu'il trouve passive), et aussi Jasmine, sur certains points, en revanche il rappelle que Blanche-Neige sait faire preuve d'autorité (sur les nains) et que toutes les autres sont indépendantes et actives y compris Ariel qu'aujourd'hui on accuse d'être une "emo teen" qui fugue pour un homme entrevu mais qui à l'époque était respectée pour son énergie, toute nouvelle. Et elle a sauvé son prince deux fois.

 Il s'appuie aussi sur d'autres personnages féminins forts qui portent ce titre (Sally dans Sonic) et sur tous ces points je suis d'accord. Mais ensuite il affirme qu'il trouve étrange la popularité de ce titre chez les personnages féminins (ça porte un nom : "Tout est mieux avec les princesses", attention, en anglais aussi.)
 Au point qu'on voit régulièrement des souveraines porter ce nom alors qu'elles devraient pourtant être des reines (ce principe là étant celui de la "Princesse régnante" , en vrai ça se justifie si le pays concerné est une principauté comme Monaco.) A l'inverse, les reines sont le plus souvent méchantes ( "Dieu nous sauve de la reine" ) avec les bien connues Reine Sorcière, Reine de Coeur, Reine rouge, et Nerissa. Pourtant tous les hommes deviennent des rois sans problèmes dans la fiction. Le paradoxe apparaît en effet dans Terabitha où le héros Jess devient roi et sa petite sœur Maybell princesse, mais le Critic omet de préciser que Leslie, l'amie de l'âge de Jess, devenait reine! Idem dans Narnia où les sœurs des nouveaux rois deviennent bien des reines. La vraie raison doit être le jeune âge de Maybell.



 Le Critic saute un peu vite aux conclusions lorsqu'il affirme que le rêve d'être princesse est parce qu' on a le glamour sans les responsabilités, et donc forcément c'est pas bien... Et il se trompe à mon avis. J'ai appris récemment un fait méconnu qui explique le prestige attaché au titre de princesse: il était le seul dans la noblesse (et tout ça à cause du patriarcat vous l'aurez compris) à pouvoir être porté dès la naissance même par une femme célibataire. Une fille de duc ou baron n'était pas duchesse ou baronne , contrairement à ses frères, mais juste la fille de, une duchesse ou baronne était forcément la femme d'un duc ou baron. Et une reine ou impératrice est obligatoirement la femme d'un roi ou empereur bien que son titre soit en principe plus prestigieux. Les reines souveraines sont rares (comme Catherine la Grande ou Élisabeth 1 ère) et celles qui portent ce titre dès l'enfance comme Christine de Suède plus rares encore. D'ailleurs avez vous remarqué qu'on a jamais inventé de mot désigner l'époux d'une telle souveraine à part "prince consort" (comme Philippe d'Angleterre?)



 Bref, à cause de l'obligation d'être mariée pour porter un titre, bien des femmes auraient préféré à l'époque préféré être princesses et garder leur liberté, voilà l'origine du prestige de ce titre? Voilà qui est loin d’oppresser la femme, bien au contraire. Nos princesses Disney en sont toutes, alors que justement, certaines sont célibataires (Mérida) ou mariées ou fiancées au roturier de leur choix ( Jasmine, Pocahontas, Mulan et Raiponce.) La reine pendant ce temps c'était soit la mère (rien à dire) soit la belle-mère ( méchante par principe) ce qui explique l’absence de reine jeune et sympa. (ou alors c'est qu'elle aurait été mariée très jeune ou devenue orpheline très jeune! Sinistre.)


Autre erreur à mon sens , il prend comme "mauvais exemples" de princesses soit Peach (bon là d'accord c'est vrai :lol: ) soit Barbie et là je proteste, il n'a jamais dû voir les films correspondants comme beaucoup d'hommes. L'un des exemples Annaliese dans Coeur de princesse.. Quand on la kidnappe elle se sauve (deux fois!) et présente un intérêt pour les sciences, en particulier naturelles. Je ne connais pas d'autres princesses qui en font autant sur ce point sauf Chewing-gum dans Adventure time et Tecna dans Winx club . (Si elle porte bien ce titre comme l'affirme la version BD.) L'autre exemple est Blair de Barbie Apprentie princesse . Là encore c'est mal la connaître, l'héroïne est une sorte de Cendrillon maladroite qui un mal de chien à acquérir l’enseignement de l'école des princesses où on affirme que l'important est la confiance en soi et le caractère. De plus elle a d'abord travaillé comme serveuse pour subvenir aux besoins de sa mère adoptive malade: pas franchement ce que j’appelle tomber tout cuit dans le bec. :roll:


Le couronnement de Merida de la semaine passée : (et donc le déclencheur:)