10/05/2012

And the winner is...



















Non vraiment: ça faisait partie des promesses électorales avec le mariage gay et taxer les riches.Oui c'est l'assemblée des copains représentés en tant que canard, loutre, goret et louve masquée (et on faisait du Donjons et dragons faut bien s'occuper).

Que dire de plus?Sarkozy est le premier président que j'ai connu d’abord par les guignols de l'info (le jour où je l'ai vu en photo dans un journal j'ai pensé qu'on l'avait à peine exagéré).A l'époque Chirac tapait toujours "petite crotte" et beaucoup en faisaient autant.Pourtant il était chiraquien (on le plaignait presque).Et toujours flanqué de Philippe Seguin : dans un sketch parodiant les men in black, Seguin reprogrammait la mémoire de Chirac "En 2002 je suis président!" "Et moi premier ministre!" (Sarkozy)

Et puis vint le temps du "Vous avez vos papiers?" J'ai eu pendant longtemps du mal à le dissocier du ministre de l'intérieur qu'il était.Tout comme j'aurais des difficultés à oublier "Mr.Royal" et les "Eeeeeheeee..." à présent.